Cycle de Journées d'Étude sur le financement des retraites

 

Le vieillissement de la population des pays développés a donné lieu à de multiples et diverses réformes des systèmes de retraite existants. La montée en puissance de l’épargne en prévision de la retraite, comme un complément plus ou moins clairement affirmé aux systèmes de retraite publics obligatoires, suscite un intérêt certain, au niveau politique, institutionnel comme académique.
L’objectif de la première journée d’étude -  Épargnes, Risques et Financement des Retraites - est de regrouper des spécialistes des questions de l’épargne-retraite, des fonds de pension et plus généralement de l’architecture des systèmes de retraite, pour débattre des questions relatives aux incitations à mettre en place à destination des entreprises et des ménages, aux modalités de gestion des fonds collectifs constitués, à la complémentarité entre le socle de retraite par répartition et cette capitalisation.
De nos jours, une approche globale et intégrée de la préparation à la retraite et de son financement tend progressivement à s’imposer. Cette approche tient compte :

  1. De la diversité des régimes de retraite auxquels les individus participent au cours de leur vie active
  2. De la contribution de chacun de ces régimes au montant des pensions servies à la retraite

Cette diversité des régimes s'étend du mode de financement (en répartition ou en capitalisation) à la nature de la formule (à prestations ou à cotisations définies) proposée aux actifs, qui contribuent tous deux au financement de leur retraite et garantissent un montant de pensions leur permettant de maintenir leur niveau de vie au moment du passage à la retraite.
La réalisation de cet objectif dépend de la manière dont les régimes et les participants gèrent les risques liés à la croissance, à la démographie, à la longévité, à l’inflation, et aux marchés financiers dans la préparation et le financement de la retraite. La prise en compte de ces risques soulève les questions suivantes :

  1. Quelles sont les limites posées par ces risques dans le financement des retraites ?
  2. Ces risques sont-ils spécifiques ou communs au financement par répartition et par capitalisation des retraites ?

L’objectif de la deuxième journée d’étude est de réunir les spécialistes de ces questions, et de débattre des solutions proposées par les universitaires et les professionnels, et celles mises en oeuvre par les pouvoirs publics pour gérer ces risques dans la préparation à la retraite et garantir le maintien du niveau de vie des actifs une fois à la retraite.
D’un niveau académique exigeant, ce cycle de journées d’étude vise à mettre en contact des universitaires et des professionnels du monde de l’assurance et des fonds de pension. L’enchaînement de présentations et de tables rondes
devrait permettre l’expression de ces différents points de vue.

 

Plus d'information sur la première Journée d'Étude au Mans ici.

 

Contact : colloque-panorisk @ univ-lemans.fr

Avec le soutien financier de :

 

Comité Scientifique :

Thomas WEITZENBLUM (Professeur en sciences économiques – Le Mans Université)

Huyen NGUYEN (Maître de Conférences en sciences de gestion- Le Mans Université)

Alain VILLEMEUR (Directeur scientifique de la Chaire TDTE)

Najat El MEKKAOUI (Professeur en sciences économiques – Université Paris-Dauphine)

Jesus Herell Nze Obame MCF GRANEM, Université d'Angers

Enareta Kurtbegu, MCF GRANEM, Université d'Angers

Comité d'Organisation :

Thomas Weitzenblum, PR GAINS, Le Mans Université

Huyen Nguyen, MCF GAINS, Le Mans Université

Jesus Herell Nze Obame MCF GRANEM, Université d'Angers

Enareta Kurtbegu, MCF GRANEM, Université d'Angers